• Livre et écriture,

Far from the Madding Crowd : Thomas Hardy and John Schlesinger: Moments of Vision

Sous la direction d'Emily Eells et Anne-Marie Paquet-Deyris

Publié le 28 février 2017 Mis à jour le 5 mars 2017

Ouvrage publié avec le concours de l'EA 370 Centre de Recherches Anglophones, de l'UFR LCE et de la Commission des Publications de la Commission Recherche de l'Université Paris Nanterre

Thomas Hardy était visionnaire: sa prose anticipe déjà sur l’art cinématographique. C’est cette dimension visuelle que les essais très divers de ce volume explorent dans son roman Far from the Madding Crowd (1874) comme dans l’adaptation filmique éponyme de John Schlesinger sortie en 1967. Ces moments de vision surgis du récit qu’appréciait tant Virginia Woolf s’inscrivent en effet de façon fascinante mais très différente dans les deux médiums: quels en sont donc les jeux, motifs et modes ?

Publications du groupe CICLAHO
Presses de l'Université Paris Nanterre
presses.u-paris10.fr/

2011 – 172 pages – Format : 13×21 cm
isbn : 978-2-907335-31-7 – Prix : 7,50€
Langue : français/anglais
presses.u-paris10.fr/



Biographies des directrices de l'ouvrage
  • Emily Eells est professeur de littérature britannique à l'Université Paris Nanterre. Elle est membre du Centre de Recherches Anglophones (CREA, EA 370) où elle dirige le groupe Confluences.
  • Anne-Marie Paquet-Deyris est professeure d'études cinémagraphiques et sérielles anglo-saxonnes, littérature et culture américaines à l'Université Paris Nanterre. Elle est membre du Centre de Recherches Anglophones (CREA, EA 370) où elle co-dirige le groupe CICLAHO


Mis à jour le 05 mars 2017